Décapage thermique des métaux par pyrogazéification

Décapage thermique de l’acier et de l’inox par pyrogazéification

Le décapage thermique par pyrogazéification applique des températures supérieures au point de gazéification de la couche de peinture ou des polluants à éliminer par décomposition des éléments

La température de décapage est comprise entre 380 et 440 °C, sans flamme vive, avec une montée lente en température et un abaissement lent de cette température afin d’éviter tout écrouissage ou corroyage des matériels traités, ainsi en peinture automobile les gabarits de portes ou de pavillons à peindre ne sont absolument pas déformés, les échangeurs thermiques ne subissent aucune distorsion ou déformation, les soudures des tubes ne sont ni déchirées ni fracturées garantissant l’intégrité de l’échangeur

Les températures de traitement sont comprises entre 380 et 440°, parmi les facteurs pris en considération pour les températures de traitement spécifiques figurent : le degré de bridage et de contrainte, les propriétés thermiques du matériau, les contraintes inhérentes à des processus de travail des métaux antérieurs tel que le laminage, le formage et le cintrage, la conception des soudures

Toutes les pièces techniques traitées ont un process particulier basé sur :

  • Leur conception métallique
  • La masse totale représentée
  • Le type de polluant à traiter
  • La quantité de polluant à détruire

Pour garantir l'intégrité des matériels techniques à décaper, le programme de traitement commence par une montée en température régulière et extrêmement lente pour préserver l'intégrité des données métallurgiques et de construction du métal ; tout ceci parallèlement à un appauvrissement du taux d'oxygène (8 à 10%) dans l'air ambiant du four afin d'éviter l'inflammation du produit, et ainsi piloter cette température d'une façon très précise, ensuite il y a un palier dit de "traitement" qui selon les cas et la charge à détruire va osciller entre 3 heures minimum et plusieurs dizaines d'heures entre 380 et 440°.

Une fois que la chambre de postcombustion qui équipe les fours ; dans laquelle les gaz, les poussières et les fumées provenant du four transitent pendant environ 4 secondes et sont craqués à la flamme vive entre 850 et 1200° ; ne donne plus signe de brulage de gaz provenant des matières organiques en décomposition présentes dans le four, il est procédé à la descente de température naturelle du four et donc des pièces, jusqu'à une température de 150° (l'ouverture du four est alors possible sans danger de ré inflammation d'éventuels produits résiduels)

Les pièces sont alors refroidies dans un endroit confiné et à l'abri des courants d'air, une fois la pièce à température ambiante celle-ci peut être déplacée et rincée par soufflage, par haute pression ou grenaillage fin.

Les résidus cendrés sont récupérés sous forme de scories et livrés en centre de retraitement spécialisé

 

Le décapage thermique par pyrolyse s’applique aux :

  • Décapage d'échangeurs thermiques, échangeurs de chaleur en spirale, échangeurs en épingles, échangeurs droits avec ou sans carter, échangeurs à plaques soudées, compablocs, Barriquand : par le contrôle de la chaleur le décapage thermique est réalisé en profondeur. Après le décapage vous disposez à nouveau d’un échangeur qui retrouve pratiquement ses performances originales

Le décapage thermique par pyrogazéification est rapide assurant des délais de livraison courts pendant les arrêts. Un échangeur bien décapé réduit la fréquence des décapages pour plus d’économie.

Une montée lente en température, un décapage thermique sous contrôle, une descente lente de la température, les échangeurs thermiques ne subissent aucune distorsion ou déformation, les soudures des tubes ne sont ni déchirées  ni fracturées garantissant l’intégrité de l’échangeur.

 

 

  • Décapage de pompes, pompes à polyméres

 

  • Décapage de tuyauteries, tuyaux double enveloppe, vannes, coudes, brides...

     

    • Décapage de pare flammes

     

    • Décapage de plastique, de fillières, vis d’extrusion, blocs chauds, pièces d'extrusion par soufflage, buses d'injection, cones de granulation...

     

    • Décapage de iltres à disques, filtres à cartouches, filtres à tamis...

     

    • Décapage de moteurs, d'altérnateurs

     

    • Caillebotis, couverles, domes d'aspiration
    • Chambre de réacteur
    • Colonnes de distillation
    • Dégarnissage de cuve, de reservoir
    • Grilles et plaques de protection
    • Mélangeurs statiques, mixer
    • Platines à pains, chariots de cuisson, gaufriers, filets à baguettes, plaques preformées (à pains, à hamburger, à pizza)...
    • Tapis métaliques, tapis grilles de transport
    • Tous types de pièces polluées

     

     

    L’expertise de nos techniciens ainsi que la qualité technique des installations vous garantissent un décapage en toute sécurité de vos matériels