Le gommage cryogénique

Le gommage cryogénique :
le décapage sans contraintes !

Lorsque un pellet de glace carbonique de 3 mm est projeté par de l’air comprimé, avec une buse de nettoyage Cold Jet équipée du système zCFD, sa vitesse d’écoulement transsonique en sortie de buse est de Mach 0.9736 soit 1190 km/heure, dans le cas spécifique du gommage cryogénique les pellets et leur vitesse propre sont utilisés comme vecteur pour projeter un média ; scories vitrifiées, garnet ; à très grande vitesse et donc avec une très forte puissance d’impact.

 

Le gommage cryogénique nécessite 7 à 10 fois moins de média que le sablage

Une réduction de l’émission de poussière, du fait de la moindre quantité de média projeté, le nettoyage en fin d’intervention est réduit et la contamination de la zone de travail diminuée.

Une économie dans la mise en place et le repli des chantiers, les protections sont moins importantes, moins lourdes et donc plus économiques

L’intégrité des matériels et matériaux décapés ou nettoyés, aucune marque, aucun impact, les surfaces restent lisses, il n’y a donc pas d’érosion prématurée des matériaux en pierre ou en briques.

Une meilleure netteté des surfaces : dans le cadre de préparation de surface avant application de peinture, le gommage cryogénique élimine totalement les crêtes et creux indésirables

Les problèmes du sablage et gommage classique

Dans le cas du sablage ou du gommage, à cause de la densité du grain utilisé, la vitesse d’impact est ralentie par le poids du grain, par conséquent il faut utiliser une grande quantité de média pour compenser la faiblesse de l’impact.

Le gommage cryogénique est respectueux de l’environnement, avec une réduction considérable de l’agent abrasif projeté, donc moins de déchet secondaire, et la glace carbonique utilisée comme vecteur de l’abrasif est fabriquée avec du gaz carbonique qui est un déchet industriel que nous recyclons.